Nikolai Makarov

NIKOLAI MAKAROV > 24Beaubourg – Paris (France)

Vernissage : 5 avril 2018

Nikolai Makarov (né en 1952) est un peintre d’origine russe, vit et travaille à Berlin depuis 1975.

Nikolai Makarov s’est toujours intéressé à créer un dialogue avec l’histoire de l’art et les Grands Maîtres. Il a étudié les techniques, les savoir-faire, les motifs, les conceptions du monde des Maîtres Anciens. À travers cette passion de créer un dialogue avec ces maîtres, il fait renaître les techniques de la peinture ancienne dans un monde contemporain où les savoir-faire disparaissent ou changent avec l’évolution technologique. Il se confronte comme d’autres grands artistes tel que Picasso avec le travail de Goya, Velasquez, de la Tour, Titien, Le Caravage… La découverte de Rembrandt change sa peinture. L’introduction de la lumière et des parties cachées dans les ténèbres encouragent sa peinture à créer de nouvelles réalités. La lumière, le jeu entre le flou et le net poussent ses tableaux à dépasser la frontière entre la peinture figurative et abstraite. Ses tableaux peuvent représenter des paysages, des lieux urbains, des personnages tels que les nus… Ce sont des thématiques qui sont ancrées dans notre mémoire et subconscient, des choses qui nous paraissent familières, mais que l’on a du mal à situer dans le temps. L’artiste nous fait voyager et méditer à travers ses œuvres dans un espace intemporel, où le passé se mélange au présent.

L’artiste sélectionne les motifs à l’appareil photo et manipule les images jusqu’à l’effet souhaité. La technologie lui permet de créer les ambiances mystérieuses comme travail préparatoire avant de passer au chevalet. Nikolai Makarov a développé une technique très laborieuse au cours de sa carrière en quittant la peinture à l’huile pour la couleur acrylique et l’aérographe. Il prépare les toiles avec une couche d’acrylique noir pour définir la composition du tableau afin de renforcer la dramaturgie et le jeu de lumière – c’est l’effet Chiaroscuro dans ses tableaux.

Ensuite, il emploie des couches successives de couleurs acryliques diluées qu’il estompe si nécessaire pour obtenir l’effet Sfumato – technique inventée par le grand maître Léonard de Vinci lors de la Renaissance. La dernière étape est l’application de pigment brun obtenu de la lignite – charbon brun – nommée Kassler Braun. Cette couleur rappelle l’oxydation et le jaunâtre des tableaux anciens. L’artiste crée un voile entre le réel et l’irréel. Cette dualité qui est une frontière entre le rêve et le vécu, le subconscient et la réalité. Les thématiques présentées sont souvent des associations entre les ténèbres et la mort – en relation avec l’érotique – et la créativité infantile et la pureté de l’âme comme dans la recherche des écrits de Jean-Jacques Rousseau.

Pour toute question sur l’acquisition d’une oeuvre de Nikolai Makarov, contactez-nous.

Page artiste :

Comments are closed